La Meilleure période pour visiter et pour voyager en Thaïlande ? Quand partir, voyager en Thaïlande pendant la haute saison ? Le guide Thaïlande complet pour préparer son voyage.

Avant de faire votre valise je vous conseille de lire mes guides gratuits sur la Thaïlande :

Quand Partir en Thaïlande ?

Ou se loger à Bangkok ?

Les plus belles îles de Thaïlande 

Le visa touristique de six mois en Thaïlande.

Ou sortir à Bangkok ? 

Ou sortir en Thaïlande ? 

Que faire à Chiang Mai 

Pourquoi partir en Thaïlande pendant la haute saison ?

1)      Des sites paradisiaques

Plages, falaises et iles désertes cohabitent pour créer des paysages époustouflants ! Vous pouvez lire mon article sur les plus belles îles de Thaïlande.

2)      Une destination économique

Même pendant la haute saison les vols en Thailande, Hôtel en Thailande, Voyage en Thailande et vie sur place, rien n’est cher en Thaïlande…Un exemple un hôtel 4 étoiles à Phuket en décembre, 100 euros

haute saison thailande

le paradis à 113 euros.

3)   Les Thaïs

Accueillants, souriants et fêtards, les habitants de la Thaïlande sauront rendre votre séjour en Thailande inoubliable !

4)  Une culture riche

Jamais colonisée, la Thaïlande renferme une culture originale particulièrement riche. A découvrir absolument.

5)      La gastronomie

Bien plus variée que ce que l’on peut trouver dans les restaurants thaïs à l’étranger, la cuisine locale est raffinée et surprenante. Un pad thai à moins de deux euros que demande le peuple ?

6)  Bangkok

Avec ses 10 millions d’habitants, la capitale est une mégalopole des plus dynamiques et animées. Vous pouvez lire mes articles article sur Bangkok :

  1. ou sortir à Bangkok
  2. ou se loger à Bangkok.

 

7) La nature

Le développement du pays a préservé certains endroits. De la jungle aux rizières, le dépaysement est garanti.

8) Le climat pendant la haute saison

Soleil et chaleur règnent tout au long de l’année, pour le plus grand bonheur des touristes. Pendant la haute saison en Thaïlande il fera très chaud.

Le mercure reste élevé toute l’année, et la seule variable est la quantité de précipitations. La saison des pluies s’étend de juin à octobre. Mais pas d’inquiétudes, il sera rare que le temps gâche vos journées. Le plus souvent, les pluies se rassemblent en quelques gros orages ponctuels. Au Sud, la saisonnalité est moins marquée qu’au Nord, et les pluies se répartissent plus tout au long de l’année.

Vous pouvez lire mon article sur la météo en décembre en Thaïlande.

 

Que faire / Que voir en Thaïlande pendant la haute saison?

 Pendant la haute saison, le prix des activités n’augmente pas, seul le prix des hôtels augmentent.  

 1 Sports et loisirs

–          Plongée : Avec ses eaux chaudes, et ses milliers de kilomètres de littoral (sans compter les îles), la Thaïlande est l’endroit rêvé pour la plongée. Que ce soit à l’Ouest ou à l’Est, en bouteille ou en snorkeling, les possibilités d’admirer la faune et la flore sous-marine sont légion. Les récifs coralliens de la mer d’Andaman sont tout particulièrement réputés.

–          Activités nautiques : Le pays s’est vite adapté aux loisirs pratiqués par les touristes. Kayak, planche à voile et excursions en bateaux pourront à merveille remplir vos journées. Certains spots de surf sont mondialement reconnus.

–          Activités nature : N’hésitez-pas à abandonner un peu le turquoise de la mer, pour le vert de la forêt. Celles du Nord sont tout particulièrement indiquées pour de superbes randonnées loin de tout. Et vous pourrez difficilement ne pas succomber au charme d’une ballade à dos d’éléphant…

–          Golf : C’est le nouveau sport à la mode en lors de votre séjour en Thaïlande. Depuis quelques années, les greens se multiplient, et les amateurs trouveront facilement leur bonheur.

–          Boxe Thaï : Il s’agit évidemment plus de regarder que de participer… Ce sport est aussi violent que les Thaïs sont doux et calmes dans la vie quotidienne. Et en dehors du combat proprement dit, les soirées de boxe fourmillent de sources d’étonnement. On ne vous en dit pas plus, si ce n’est que si vous passez à Bangkok ou à Chiang Mai lors de votre voyage en Thailande, il ne faut pas hésiter une seconde à aller assister à ces spectacles. Vous pouvez lire mon article sur ou assister à un match de boxe thaï pour moins de 2 euros.

2  Activités culturelles

–          Bangkok : La capitale de la Thaïlande vaut le détour. Hyperactive, cette ville a les défauts de ses qualités. Il y est impossible de s’ennuyer, mais très facile de se sentir perdu.

A faire :

  •   Déambuler dans la vieille ville
  •   Visiter les nombreux temples
  •   Flâner dans les musées, tels que le Musée National, ou le Musée du Siam
  •   Explorer le marché de Chatuchak
  •  Voir le Siam Ocean World, le plus grand aquarium d’Asie

–          Les sites historiques : Le centre du pays regorge de vestiges de l’âge d’or du royaume du Siam. Parmi eux, nous pouvons citer :

o   Les temples d’Ayuthaya

o   Les ruines de Sukhotai et Sri Satchanalai

o   Le palais du roi Naraï

 

–          Chang Maï : Cette ville est à Bangkok ce que Kyoto est à Tokyo, ce que Florence est à Milan. Provinciale, traditionnelle, décontractée, artistique, cultivée, mystérieuse… Il faudrait une centaine d’adjectifs pour décrire l’ambiance de cette cité du Nord du pays. Et comme elle est plus proche des zones les plus sauvage, elle est le paradis de ceux qui recherchent l’authenticité. 

Pourquoi j’aime Chiang mai ? Les hôtels sont bon marchés. Je vous laisse avec ma selection d’hôtels bon marché à Chiang Mai.

Que prendre dans ma valise pour un voyage en Thaïlande pendant la haute-saison ?

Je vous conseille de prendre surtout :

  • De la crème solaire : En toute saison, le soleil tape fort en lors de votre séjour en Thaïlande. N’oubliez pas de vous protéger de ses rayons.
  • Ma carte bleue : Toutes les cartes de paiement sont acceptées. Les distributeurs de billets sont nombreux, et vous ne pourrez pas être pris au dépourvu.
  •  Un anti-moustique : Climat tropical oblige, une bonne protection contre les moustiques sera indispensable. La dengue pouvant être transmise par leur piqures, il est plus que conseillé d’être particulièrement vigilant.
  • Un adaptateur électrique : La plupart des prises sont américaines, et un adaptateur peu s’avérer utile. Il est cependant facile de s’en procurer sur place. Les hôtels en Thailande de standing possèdent généralement des prises européennes.

 

3)  Les astuces de Manek

Manek vous conseille d’abuser de la cuisine thaïe : A base de riz la plupart du temps, les plats thaïs vous raviront à coup sûr les papilles. Le terme à retenir est «mai phet », ce qui signifie « peu épicé ». Cela pourrait être utile aux palets peu habitués au feu de la nourriture orientale.

Les riz frits et nouilles sautés, accompagnés de viandes ou de fruits de mers, sont les plats les plus typiques. N’hésitez pas à faire des essais : la variété des herbes et épices utilisées rend chaque plat unique.

Les desserts ne sont pas le point fort de la gastronomie thaïlandaise, mais vous pourrez en profiter pour mieux déguster les nombreux fruits exotiques présents dans le pays. Des plus connus (pastèque, papaye, mangue, pomelo, ananas, noix de coco…) aux plus originaux (ramboutan, jack fruit, mangoustan, durian…), les fruits n’ont pas fini de vous régaler.

Côté boisson, le thé est omniprésent, même s’il n’est pas particulièrement fort en aromes. Vous pourrez également essayer les délicieux jus de fruits frais, ou encore les bières locales, légères et bon marché.

–          Transports : Le réseau de transport est assez complet pendant votre  voyage en Thaïlande, et il sera difficile de se retrouver coincé. Des vols en Thailande vous permettront de faire les plus longs trajets, notamment au départ de Bangkok. Sinon, l’essentiel des voyages peuvent se faire par train ou par bus. Dans le train, le confort varie en fonction de la classe choisie, et on vous conseillera d’éviter la 3ème classe. Les trains circulent à vitesse très réduite, mais ont comme avantage le confort et la sécurité. Plus aléatoire, le trajet en bus présente l’avantage d’être légèrement plus rapide et moins cher que le train. Là encore, les conditions de voyage changent du tout au tout en fonction du type de bus choisi. Notre conseil : ne pas faire l’impasse sur l’air conditionné.

Les trajets courts peuvent se faire en taxi, ou en tuk-tuk. Les tuk-tuks, sorte de mobylettes aménagées en taxi, étant les plus typiques. Le vélo est également un moyen de transport privilégié pour les courtes distances (hors de Bangkok où la circulation chaotique peut s’avérer un problème).

La location de voiture est également possible, si la conduite à gauche ne vous effraie pas. Il faut pour cela être âgé de plus de 21 ans. Le passeport et la carte de crédit vous seront demandés, ainsi que parfois votre permis de conduire international. Ce dernier est de toute manière obligatoire si vous vous faites contrôler par la police, sous peine d’amende. Une bonne carte routière et un solide sens de l’orientation ne seront pas de trop, notamment à cause du fait que de nombreux panneaux sont écrits uniquement en alphabet thaï.

Enfin, il est conseillé d’essayer au moins une fois les trajets en bateaux. Que ce soit à bord des très typiques « long-tail boat » sur les rivières, ou en bateau à moteur sur mer, ces trajets sont infiniment plus sympathiques que les transports terrestres.

–          Téléphone et Internet : Si vous avez besoin de passer beaucoup d’appels, que ce soit à l’intérieur de la Thaïlande ou vers l’Europe, la meilleure solution est de se procurer une carte SIM locale. Il vous suffira ensuite d’acheter des recharges, disponibles dans divers magasins. La seule contrainte est de disposer d’un mobile débloqué. Je vous conseille d’acheter une carte sim au Seven Eleven du coin, vous allez avoir besoin de votre passeport.

–          Vos achats : Les prix bas peuvent vous permettre de faire de bonnes affaires, mais il vaut mieux être très avisé. La Thaïlande s’est spécialisée dans la taille des pierres et matériaux précieux. Cependant, mieux vaut s’y connaitre pour ne pas tomber dans les pièges tendus aux touristes (argent à faible densité, pierres synthétiques etc.).

Le textile est également très bon marché. Attention à la contrefaçon, sévèrement punie aussi bien sur place que lors de votre retour en France.

Enfin, l’artisanat traditionnel Thaï mérite toute votre attention. Poteries, vanneries, poupées traditionnelles, masques du Khon etc. Vous trouverez forcément un objet typique à rapporter !

Le marchandage est la norme, que ce soit dans des magasins classiques (où vous n’obtiendrez pas plus de 15% de rabais), où dans les zones touristiques (où vous pouvez considérer que le premier prix annoncé est au moins le double de la valeur réelle de l’article).

Il est possible de se faire rembourser la TVA au moment de quitter le pays, pour tous les achats de plus de 5000 Bts. Il faut pour cela faire remplir un formulaire par le vendeur au moment de l’achat.

 

4) Les Formalités pour venir en Thailande.

–          Visa et douanes: Les Français, Belges et Suisses n’ont pas besoin de Visa pour un séjour touristique de moins de 30 jours (à condition de voyager par les airs). Un vol retour dans ce délai de 30 jours est en revanche nécessaire pour entrer dans le pays. Se munir également d’un passeport valable plus de 6 mois après la date d’entrée. Notez que le permis de séjour accordé au moment de l’entrée dans le pays ne fait pas toujours exactement 30 jours. Il vaut mieux vérifier, car un dépassement conduit ensuite à une amende. Au moment du passage en douane, une tenue correcte fait meilleur effet.

–          Monnaie : La monnaie du pays est le Baht (Bts). 1€ vaut environ 40Bts (décembre 2011). Aucun souci pour changer ses euros : les bureaux de changes sont nombreux dans les zones touristiques, et sont ouverts tard. Les banques permettent aussi de faire du change. Les traveller’s cheques sont également acceptés, moyennant une commission fixe par chèque. Enfin, pas de remarque particulière concernant les distributeurs de billets, si ce n’est qu’ils prélèvent environ 3€ par retrait, en plus de l’éventuelle commission de votre banque. A noter que le pourboire n’est pas dans les habitudes des Thaïs, sauf dans les endroits les plus chics.

–          Langue : C’est le dialecte du centre du pays qui est devenu la langue officielle, le thaïlandais. La prononciation, tout comme dans d’autres langues asiatiques, joue un rôle central. Ainsi, nous vous conseillons de demander à un Thaï de prononcer les mots que vous souhaitez apprendre, et de bien retenir l’intonation des voyelles. Les plus utiles sont :

o   bonjour : sà·wàt·dii

o   merci : khàwp khun

o   excusez-moi : khaw à-phai

o   non : mâi châi

 

–          Santé : Aucun vaccin n’est obligatoire, mais plusieurs sont conseillés, notamment en cas de séjour prolongé dans des zones rurales. Les principaux sont l’hépatite A, la typhoïde, la rage, et l’encéphalite japonaise.

Les plus gros dangers proviennent des moustiques. Lors de périodes épidémiques, ils peuvent transmettre la dengue ou le chikungunya. Certaines zones forestières, vers les frontières, sont impaludées. Il s’agit d’un paludisme particulièrement résistant. Si vous restez dans les zones touristiques classiques, aucun traitement anti-palud n’est à prévoir. En revanche, si vous prévoyez de visiter ces régions reculées, il faudra prendre de grandes précautions.

De manière générale, les infrastructures médicales sont de qualité, sauf dans les zones les moins développées du pays.

5) Les lectures avant de venir en Thaïlande pendant la haute saison.

–          Le pont de la rivière Kwaï, de Pierre Boulle : Si ce titre n’évoque pour vous que la musique du film qu’il a engendré, il est grand temps de vous plonger dans le roman ! Celui-ci relate la construction en Thaïlande d’une ligne de chemin de fer par des Anglais fais prisonniers par l’armée japonaise.

–          Le Siam, de Michel Jacq-Hergoualc’h: Au XVIIe siècle, la civilisation thaïe est à son apogée. Cet ouvrage en est l’analyse de référence.

–          No money, no honey. Economies intimes du tourisme sexuel en Thaïlande, de Sébastien Roux : En se proposant d’analyser la prostitution – spécialité légendaire de la Thaïlande – sans le biais de la morale occidentale, Sébastien Roux tord le cou à pas mal d’idée reçues, et ébauche du même coup une intéressante réflexion sur la mondialisation des mœurs.

J’espère que vous avez mon petit guide sur quand partir en Thaïlande, je vous laisse avec une vidéo qui devrait vous faire rêver et donner envie de venir en Thaïlande.

 

manek

Au lieu de sponsoriser la belle Pang et son buffle malade, pourquoi ne pas sponsoriser le blog de Manek, et Charles? Fais de Manek, ta Teelakkkk en cliquant ici. Mon buffle malade, qui vient d'avoir un accident de Peugeot 103 te remercie.


Share.

About Author

manek

Photographe, écrivain raté, comique pas drôle, gras et gros et un peu chauve, Manek aime parler de lui à la troisième personne. Le seul ami de Manek, Charles habite dans le coin droit de son cerveau. Manek aime : Céline Dion, les inconnus, manger des testicules de fugu, et Pang son amoureuse virtuelle.

Leave A Reply