Je suis allé à Phuket. La plage de Karon est magnifique, les hôtels sont bon marché. Les meilleures vacances de ma vie.

Cet e-mail, je l’ai reçu d’un lecteur qui demande à rester anonyme. Puis la semaine d’après, j’ai reçu un e-mail d’un lecteur qui a lui aussi passé des vacances formidables à Phuket. Dans cet e-mail toujours, pas la moindre trace du fameux jeune de banlieue,
celui qui aurait fait de Phuket une ville du 93, le paradis des dealers selon insérer le nom du média français lemonde, leparisien, journal vit sous perfusion de l’état français.

Phuket et les Les banlieusards

Un petit tour sur internet, je réactive mon profil Facebook pour faire une recherche sur la plus grosse page Facebook sur la Thaïlande.

Putain, ils se font défoncer les jeunes de banlieue, souvent par des « Robert », fans de Michel Sardou.

Tu traverses la moitié de la planète pour te faire insulter par un Robet frustré qui habite avec sa Pang en Essan. Magnifique.

Michel aime les femmes nées dans les années 80 en Essan

Donc, selon les journaux et les groupes Facebook, les jeunes de banlieue n’ont rien à faire en Thaïlande.

Il y a quand même un truc qui cloche. La Thaïlande, je l’ai visitée plusieurs fois, j’y ai même habité. À chaque fois que j’ai rencontré des petits jeunes (parole d’un mec qui se rapproche des 34 ans ), ils étaient plutôt…

sympas

Avec mon blog, je corresponds régulièrement avec mes lecteurs et personne ne m’a parlé de ce fameux jeune de banlieue, celui qui flambe l’argent de la drogue en Thaïlande, le chouchou des médias français.

Vraiment étrange.

Pourtant, M6, Le Parisien, Le Monde et tous les sites qui veulent buzzer, nous sortent chaque année le même sujet péjoratif sur les jeunes de Banlieue en Thaïlande.

-Manek, tu as oublié d’inclure dans ta liste les pages Facebook et les groupes Facebook sur la Thaïlande en manque de buzz, like et share.

-Oui, mais eux, c’est plutôt tous les mois.

-Manek, tu vas encore te faire insulter dans des commentaires que tu ne liras jamais, sur un site que tu n’utilises pas.

-Ouais, je m’en bas les cojones.

Comment expliquer le buzz sur les jeunes de banlieue en Thaïlande ?

Réponse en deux mots: argent et vacances.

Prenons l’exemple de M6, qui chaque année nous sort le même reportage sur les dealers français sanguinaires de banlieue à Phuket

Le journaliste pourrait faire le même reportage sur les jeunes de banlieue en vacances à Brest, mais passer un mois à Brest, cela ne le tente pas et ce n’est bon ni pour l’audience ni pour vendre son putain de coca light.

De plus, tourner un reportage en Thaïlande est très bon marché à produire. Un billet d’avion, une chambre d’hôtel (que l’on passera en frais déduction fiscale oblige), une caméra que l’on va louer (déduction fiscale) et le tour est joué !

Un monteur qui travaille comme indépendant, parce que dans le milieu de la télévision, le CDI est mal vu.

Si tu veux te faire de l’argent, un reportage sur Phuket est vaiment un bon plan. Pour vous donner une idée, le producteur d’un reportage de 90 minutes sur la Thaïlande peut gagner 150-200 000 euros. Pas mal, n’est-ce pas ?

Pourquoi M6 ne diffuse presque jamais un reportage sur Tokyo ?

Le coût de production au Japon est trop élevé, tout simplement.

Le jeune de banlieue permet donc à Bernardo de gagner de l’argent et de passer des vacances avec Pang et Ploy pendant Songkran.

SongKran avec Bernard et sa chemise bleue

Pour la presse écrite, un sujet sur les jeunes de banlieue au paradis, à Phuket, est aussi un très bon moyen de buzzer, et pour l’heureux élu parti à Phuket, de passer un mois au soleil sans poser ses RTTs.

-Manek, tu veux dire que le jeune de banlieue à Phuket fait vendre ?

-Oui, il fait régir Robert, beauf, fan de Sardou dans son PMU.

Les jeunes de banlieue partent en vacances à Dunkerque, Nice, au Maroc, mais étrangement, les médias ne nous parlent que des jeunes à Phuket.

Si tu veux lire des articles sur le sujet :

http://www.leparisien.fr/magazine/grand-angle/affaire-le-paradis-thai-des-dealeurs-de-banlieue-14-04-2015-4692301.php

http://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2015/03/06/en-thailande-la-cite-se-deleste-des-cliches_4587072_4500055.html

J’avais prévu de finir cet article par une conclusion du type « tous les jeunes de banlieue ne sont pas des dealers, contrairement à ce que M6 veut nous faire penser ».

Ma conclusion…

le penny black en 2017

Cependant, je me suis souvenu d’une soirée au Penny Black dans laquelle je me suis bien fait insulter par un jeune français. Il était même à deux doigts de me mettre son poing dans la figure.

jeune en thailande

Une partie de Tekken 2 dans la vie réelle.

-Bah, voilà ! Toi aussi Manek, maintenant tu peux témoigner contre les jeunes de banlieue.

Notre jeune français portait une chemise, une montre à 5000 euros et était avec un ami habillé comme Alain Juppé.

C’est vrai qu’à chaque fois que j’ai rencontré des connards au Japon et en Thaïlande,
il ne s’agissait guère de jeunes de banlieue, mais de Charles, étudiant HEC, le petit bourgeois de banlieue.

Charles et sa belle chemise bleue en boîte à Bangkok

 

Oui mais voilà, gros connard ou pas, Charles-Henry de Neuilly avec sa chemise bleue sera toujours moins vendeur pour M6 que Antoine jeune du 93.De plus, le père de Charles-Henry est certainement directeur d’antenne du groupe M6.

 

manek


Share.

About Author

manek

Photographe, écrivain raté, comique pas drôle, gras et gros et un peu chauve, Manek aime parler de lui à la troisième personne. Le seul ami de Manek, Charles habite dans le coin droit de son cerveau. Manek aime : Céline Dion, les inconnus, manger des testicules de fugu, et Pang son amoureuse virtuelle.

5 commentaires

  1. Bonjour
    je suis allé il y a 2 ans à Patong et je peux dire que j’en ai vu pas mal et qui frimaient, tous largement au dessus du SMIC, les billets de 500€ coulaient à flot.
    Mais il n’y en avait pas des centaines non plus.
    un quartier leur est réservé ou plutot ils se sont attribués un quartier avec tout leur environnement, j’y suis passé plusieurs fois.
    Aucun intérêt, mais comme tu le dis, c’est plus vendeur pour M6 et Benardo et surtout moins cher en coût de production.
    Bizarrement il y en a aussi sur Pattaya mais plus fondus dans la masse et ils ne viennent pas pour les mêmes raisons.
    Beaucoup moins voyants et moins ‘fortunés’ en général

    Pour info j’ai 57ans, je n’aime pas du tout M. Sardou mais j’adore la Thailande
    🙂

  2. manek

    Salut Philippe,

    Oui aucun intérêt, sauf si tu es journaliste français.
    Tu as connu la thaïlande des années 80-90 ? Si oui, tu peux me contacter.
    Bon dimanche

  3. Hmmmm tu as raison il ne faut pas faire de généralités. Néanmoins à Patong ces « jeunes » genre 9-3 ont très mauvaise réputation et il n’est pas rare qu’il y ait des altercations avec les Thaïs et aussi avec la police. Il y a quelques semaines l’un d’entre eux s’est fait suriné par un Thaï . Contrairement aux français, complètement éteints maintenant, les Thaï ne se laissent pas faire.

  4. Premier sejour en Novembre 1985 et ensuite ca s’est enchaîné avec un break pendant longtemps, maintenant c’est 3 fois par an

    Tu as mon email

  5. manek

    Comme les anglais bourrés qui se battent avec les thaïlandais à Bangkok…
    Règle numéro un ne jamais s’énerver en Thaïlande.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer