Quand Manek était petit, il adorait faire les brocantes et acheter des jeux d’occasions, il avait déjà le rétro gamin en lui. Ce que il aimait le plus c’était négocier les prix. Acheter  Sonic Pinball d’occasion à 100 francs, quel plaisir. Puis Manek est devenu adulte,  il a  essayé de négocier les prix lorsque j’ai acheté son premier pot de nutella chez carrefour, le videur pas sympa l’a mis dehours. Heureusement négocier les prix n’est pas du tout tabou en Thaïlande comme c’est le cas en Europe ou aux Etats-Unis.

Cela ne nous viendrait jamais à l’idée de négocier le prix d’un paquet de cigarettes avec son buraliste ou le prix d’un café à Maubeuge! En revanche, la négociation est partie intégrante de la culture en Thaïlande. Quand on est « farang » (c’est-à-dire ni japonais, ni chinois ) en Thaïlande, les vendeurs vont systématiquement multiplier les prix par 2, 3 voire 4! On attend de vous que vous descendiez les prix. Mise à part dans les cas où les prix sont déjà affichés à l’avance ou dans des villages reculés rarement visités par les touristes, ce principe s’applique à peu près partout. Mais alors comment négocier? Lui faire écouter en boucle le dernier disque de Justin Bieber ? non il risque d’aimer cela ? L’attacher de le fouetter ? le sm est interdit ici.

La torture ultime écouter le dernier 45 tours de Justin.

La torture ultime écouter le dernier 45 tours de Justin.

Comment savoir à quel moment s’arrêter? Nous verrons dans ce petit guide en deux parties quelles sont les techniques à maîtriser pour bien négocier en Thaïlande et quels sont les signes qu’il faut accepter le prix, qu’il faut arrêter de négocier.

Techniques à connaître pour bien marchander en Thaïlande

Afin d’éviter l’arnaque et afin de s’immiscer complètement dans la culture thaïlandaise, vous devez négocier les prix lors d’un achat. Pour ce faire, la première technique à connaître est de ne jamais révéler combien l’on est prêt à payer.

Il est génial ton disque de Mireille Matthieu ? Tu me le fais pour 100 THB ?

En aucun cas vous ne devez révéler combien vous être prêt à payer pour le dernier cédé de Mireille.. Tout d’abord parce que ce prix est sûrement bien au-dessus du prix que le vendeur demanderait à un Thaï. Ensuite, parce que cela casse tout le jeu de la négociation. Il n’y a plus aucun intérêt à négocier si vous avez un prix fixe pour lequel vous seriez prêt à accepter la transaction! Mais bon, si le CD est signé par Mireille, vous devez accepter l’offre

Le goal ultime

Le goal ultime

La deuxième technique à maîtriser consiste à toujours faire baisser les prix. Quand le vendeur vous propose un prix, divisez ce nombre par deux et proposez ce dernier. Normalement c’est la valeur véritable de l’objet! Puis vous remontez lentement les prix jusqu’à ce que le vendeur accepte. Ne montrez pas cependant que vous remontez en permanence votre prix. De temps en temps, dites non pour ne pas vous afficher comme un acheteur avec un budget flexible (ce que vous êtes!).

Troisième technique: partez,  si le vendeur ne descend pas assez ses prix. Si vous voyez que le vendeur n’est pas prêt à descendre son prix alors partez! Par exemple: sur un objet vendu au départ à ฿ 1000 et qu’il ne descend que de très peu à chaque fois (25 en 25) alors c’est qu’il n’est pas prêt à négocier. Dans ce cas, partez tout simplement. Le vendeur vous courra après ou criera un nouveau prix pour vous attirer à nouveau. Non seulement vous venez d’enrichir un vendeur thaïlandais, mais en plus vous venez de l’aider à faire sa séance de cardio hebdomadaire .

Run Farang Run ...

Run Farang Run …

 

Un conseil à garder en tête: n’affichez jamais votre richesse. Un étranger a un pouvoir d’achat largement supérieur à celui d’un local qui n’habite pas à Thong Lor, ou Ekkamai.. Les Thaïlandais en sont bien conscients; inutile de le montrer à tous. ฿ 1000 est le plus gros billet en Thaïlande. Ceci équivaut à 25 euros ( change du 14 octobre 2015 ). Négligeable pour un européen ou un japonais. Néanmoins, c’est énorme pour le niveau de vie des Thaïlandais qui habitent dans l’ Issan profond N’oubliez pas qu’un professeur ou un policier gagne environ 12000 ฿ par mois. Par conséquent, évitez de retirer plus de ฿ 5000 à la fois et quand vous êtes sur un marché, ne montrez pas l’argent que vous avez sur vous. Sans être aussi Parano que l’agent Mulder et Scully ( les 90s me manque ) restez discrets. Attention si   vous êtes à Siam Parragon, vous êtes certainement le plus pauvre, ici 5000 THB, c’est ce que dépense une étudiante par semaine chez Starbucks …

Oui t’es gentil Manek, mais on parlait de négocier les prix, pas du Burger King de Paragon. Et si tu revenais à tes pikachus ?

Ensuite, pensez à faire le tour des offrants pour vous faire une idée du prix généralement demandé pour l’objet que vous désirez acheter. Il se peut que tous les vendeurs se soient mis d’accord pour vendre tel ou tel objet au même prix. Cependant, des différences parfois non négligeables peuvent être observées entre deux différents vendeurs.

Les petits marchés que j'aime.

Les petits marchés que j’aime.

Derniers conseils qui paraissent évidents et qui pourtant, ne sont pas monnaie courante: apprenez quelques mots de la langue, pourquoi ne pas relire le guide parler thai de Manek ? . Pas besoin de parler couramment la langue. Les quelques mots à connaître sont: « bonjour » (sawatdee khrap), « merci » (kop khun) ou « combien ça coûte? » (Tao raï ?). Les Thaïlandais sont très fiers de leur culture. Ces quelques mots sont des manières de montrer un certain respect à l’égard de celle-ci. Ceci vous permettra de rendre la négociation plus amicale: le vendeur sera plus enclin à baisser le prix.

Autres aspect de la culture Thaïlandaise qui vous permettra de bénéficier de tarifs réduits: la première vente de la journée est la vente  porte-bonheur. En général, les vendeurs sont prêts à pratiquer des prix bas très tôt dans la journée car la première vente leur est très significative. Allez donc sur les marchés tôt le matin si vous désirez un objet un peu rare ou onéreux.

Enfin, gardez à tout moment le sourire. La négociation est surtout un jeu. Quelques baths de plus ou de moins pour vous ne feront aucune différence. Il est absolument déconseillé de s’emporter ou d’être arrogant: restez humble et souriant. Si le marchandage ne fonctionne pas, inutile de se borner, partez tout simplement.  Vous pouvez suivre les conseils d’Arnold pour apprendre à sourire.

Quand arrêter la négociation : Il faut savoir ne pas trop pousser.

Lorsque vous négociez bien, il se peut qu’à un certain moment le vendeur s’emporte, c’est normal. Cependant sachez que c’est le point le plus bas auquel il ira. Acceptez le deal. En général si le vendeur baisse le prix de moins de 10% après votre offre c’est qu’il approche de sa dernière offre, c’est son dernier mot.

Ne cherchez surtout pas à humilier le vendeur. Il faut que l’achat soit une bonne affaire pour vous deux. Laissez lui une marge de bénéfice: il en a certainement plus besoin que vous! Ainsi, ne souriez pas trop si vous arrivez à faire baisser le prix. Restez humble et neutre.

voldemort

Tom aussi est humble.

Enfin, ne négocier pas sur tout. Si vous êtes sur un marché de poisson ou de quelconque nourriture, les prix sont souvent proches de ceux appliqués pour les Thaïlandais. Vous n’avez que peu de profit à faire. Cela est souvent considéré indécent de négocier sur quelques baths alors que les étrangers sont généralement beaucoup plus fortunés.

manek

Au lieu de sponsoriser la belle Pang et son buffle malade, pourquoi ne pas sponsoriser le blog de Manek, et Charles? Fais de Manek, ta Teelakkkk en cliquant ici. Mon buffle malade, qui vient d'avoir un accident de Peugeot 103 te remercie.


Share.

About Author

manek

Photographe, écrivain raté, comique pas drôle, gras et gros et un peu chauve, Manek aime parler de lui à la troisième personne. Le seul ami de Manek, Charles habite dans le coin droit de son cerveau. Manek aime : Céline Dion, les inconnus, manger des testicules de fugu, et Pang son amoureuse virtuelle.

Leave A Reply