Combien d’étrangers rêvent de vivre en Thaïlande, de s’y installer et d’épouser la belle Thaïlandaise Pang ? Impossible de les compter tellement ils sont nombreux. Manger du Som Tom, faire de la Muay Thai,écouter de la musique Thaïlandaise, avoir une maison en Issan dans le nord de la Thaïlande une  vie de rêve.Cependant, les étrangers ( falangs avec un L ) qui deviennent des mangeurs de Som Tom ne sont toujours pas bien perçus. Analysons le phénomène des étrangers plus thaïlandais que les thaïlandais.

Robert rêve de Thaïlande.

Le paradis ?

 

Je veux devenir Thaïlandais est-ce possible ?

En ce qui concerne la nationalité Thaïlandaise il est tout à fait possible de devenir thaïlandais, il suffit d’avoir de l’argent, de parler parfaitement le thaïlandais et d’attendre, d’attendre, d’attendre, d’attendre comme une mise à jour du blog de Sly. Vous avez juste besoin de déposer votre dossier au commissariat du coin. Apprendre l’hymne nationale par coeur est un plus. D’un point de vue administratif, il est donc possible de devenir Thaïlandais par la nationalité. Dans la réalité, je pense qu’il est plus facile de devenir Russe comme Gégé.

Par contre, il est complètement impossible de devenir Thaïlandais de coeur. Premièrement votre physique, il y a une difference entre un français et et un Thaïlandais. Deuxièmement vos origines ne sont pas les mêmes. Par exemple, un Thaïlandais ayant reçu une bonne éducation ne comprendra pas pourquoi il est mal vu de porter un t-shirt Hitler dans la rue après tout le logo du parti Nazi est plutôt fashion ( ironie ironie, Manek aussi a de la famille morte pour notre belle Patrie ).  Nos origines ne sont pas les mêmes, c’est un fait.

Impossible de renier ses origines ...

Impossible de renier ses origines …

Est-il possible de devenir thailandais culturellement parlant ?

Un étranger, un blanc est un Falang. Les Thaïlandais ont tendance à appeler les Falangs épousant le mode de vie des thaïlandais les mangeurs de Som Tom. Il ne s’agit guère d’un compliment. Un mangeur de Som Tum ne va pas rassurer un local, le mangeur de Som Tum fait peur.

La première question qu’un Thaïlandais vous posera sera :

Etes vous en vacance ?

Si vous répondez par la négative, la deuxième question sera

Quand est-ce que vous allez rentrer dans votre pays ?

Un falang ne reste pas infiniment en Thailande, il finira un jour par rentrer dans son pays ou il élèvera des cochons en Issan.  C’est pour cela que les mangeurs de Som Tum font peur, eux ils veulent rester.

La société asiatique est structurée selon des cercles : le travail, les amis d’université, la famille. Un étranger , un falang lui appartient au cercle des Falangs.  Il mange de la nourriture Falang, un hamburger, une pizza, un boeuf bourguignon raté de Manek, c’est la même chose, c’est de la bouffe falang.

Manek, le petit chef.

Manek, le petit chef.

 

Un expat japonais appartient au cercles des IPPUNS ( japonais en thaï ). Les blancs avec les blancs, les japonais avec les japonais. C’est notre place dans la société thaïlandaise.  Cependant les mangeurs de Som Tum ne rêvent que d’une chose quitter le cercle des Falangs.En choisissant de quitter le cercle des Fareng ( pas d’amis Blancs ), et sans être  accepter par le cercle thaïlandais. Les mangeurs de Som Tum deviennent des exclus, ils aiment surfer sur l’Internet, dire que les blancs ne sont que des pigeons qui payent tout trop cher, dire que les touristes ce n’est pas bien … Ce sont des trolls qui n’aiment guère les écrivains ratés comme Tintin Thai et Manek, mais qui n’ont jamais eu le courage de créer un blog.

L’histoire de Robert et son suicide sociale.

Robert est français, cadre dans une grande banque, après un divorce douloureux, il décide de tout claquer et de partir vivre en Thaïlande .Il rencontre Pang par hasard à Patpong .Après un marriage avec Pang, ils décident de faire construire une maison dans le village natal de Pang. Au début Robert fréquente le club français de Issan, il mange français avec ses amis  Gilbert, Lionel, Richard, leurs femmes mangent thaïlandais entre elles la vie est belle.  Un jour Robert décide de quitter le club des français d’Issan.

Manek aime le Hazard.

Manek aime le Hazard.

Pang en bonne femme thaïlandaise a compris l’importance du cercle falangset, elle lui recommande de ne pas quitter ses amis français. Avoir son mari à la maison 24 heures sur 24 non merci , comment faire pour voir ses amants ? Hélas pour Pang, Robert vient de commettre son suicide sociale.  Il est devenu un mangeur de Som Tum, il ne mange que des plats épicés, aiment la pop thailandaise, et à décider d’apprendre la Muay Thai à 50 ans. Pour les thaïlandais du village de Pang, Robert est devenu un Alien, le falang qui n’aime pas les Farengs.

 Le suicide sociale ne peut-être que temporaire. 

Robert a  donc renié ses origines. Sa dernière folie ? Devenir ZEN c’est tellement asiatique. Deux ans après son suicide sociale, Pang divorce  de Robert, elle garde la belle maison, ses économies ( heureusement que Robert en bon banquier avait gardé son compte  offshore à Hong Kong ), et ses amants. Robert décide de rentrer en France  après avoir rencontré Lin sa nouvelle épouse vietnamienne.

Comment reconnaître un mangeur de Som Tum

Le mangeur de Som Tum est facilement reconnaissable. Il affirme connaître parfaitement la Thaïlande, car lui il parle Thaïlandais comme une vache folle anglaise, et mange tous jours de la Street food.
Notre mangeur de Som Tum n’aime pas les blancs, mais il passe sa vie sur Internet à parler avec des autres Farengs pour affirmer qu’il connaît Bangkok comme la poche trouée de son 501 acheté au MBK, au prix d’un original.

En résumé un mangeur de Som Tum :

  1. n’aime pas les falang, et les falangset.
  2. aime utiliser le mot pigeon
  3. connaît la Thaïlande mieux qu’un thaï
  4. passe son temps sur Thaivisa .
  5. n’aime pas du tout Manek, et son blog, pense que Manek devrait faire un blog en donnant des informations correctes.

Vous l’avez compris, devenir Thailandais est donc impossible. Cependant il est possible d’être complétement  épanoui en Thaïlande : rester humble, respecter les thaïlandais ne pas imposer son mode de vie et surtout ne pas s’exclure du cercle des Falangs, et ne pas renier sa culture.

manek


Share.

About Author

manek

Photographe, écrivain raté, comique pas drôle, gras et gros et un peu chauve, Manek aime parler de lui à la troisième personne. Le seul ami de Manek, Charles habite dans le coin droit de son cerveau. Manek aime : Céline Dion, les inconnus, manger des testicules de fugu, et Pang son amoureuse virtuelle.

9 commentaires

  1. manek

    Je recherche pour une amie, une usine, ou un petit atelier de bijoux sur Chiang Mai, si tu as des pistes je suis preneur. C’est pour une boutique en ligne au Japon.
    Tu peux m’envoyer un message sur ma page Facebook ou par email manekblog gmail point com.
    Merci 🙂

  2. « il suffit […] d’attendre comme une mise à jour du blog de Sly  »

    Haha enfoiré !

    Sinon le lien que tu files pour ta page facebook dans ton commentaire précédent retourne un 404.

  3. Attendre, attendre comme une mise a jour du blog de Sly… La c’est sur c’est impossible! Et son interview sur le blog de Manek, il faut attendre encore longtemps?

  4. Pingback: Pourquoi j'aime vivre en Thaïlande. - Manek Bangkok

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer