D’incroyables montagnes de jungle luxuriante, 445 kilomètres de côte de sable blanc, des locaux accueillants, de la nourriture à tomber par terre et des prix vraiment attractifs : le Pays du Sourire a depuis longtemps séduit de très nombreux routards qui y reviennent, année après année, pour en explorer le moindre petit recoin.

Ce petit guide du routard en Thaïlande vous propose de découvrir combien il vous en coûtera pour voyager en mode petit budget à travers tout le Siam sans rien manquer des formidables trésors que ce pays asiatique a à offrir aux curieux.

Postes de dépense d’un routard en Thaïlande

Si vous voulez être vraiment à l’aise et profiter pleinement de tout un tas d’activité sur place, je vous recommande de vous prévoir un budget de grosso modo 40-50 euros par jour pour deux personnes. Avec ça, vous devriez pouvoir :

  • payer vos activités (plongée en apnée, visites de monuments, excursions, etc…),
  • vous loger dans un établissement bon marché proposant des chambres décentes pour deux,
  • payer pour vos déplacements divers,

Budget pour se loger sans se ruiner

Les années hippies sont résolument révolues au Royaume de Siam et les routards vont devoir mettre la main au portefeuille pour s’offrir un logement correct durant leur séjour. Comptez entre 7,5 euros et 20 euros la nuit, selon le lieu et la saison, pour vous mettre un toit digne de ce nom au-dessus de la tête.

Note de Manek, pour 7,5 euros vous allez avoir un taudis mais up to you comme dirait ma copine Pang

Mangez local pour économiser

Si vous voulez voyager discount au Pays du Sourire, il va falloir vous faire à l’idée que manger pas cher équivaut à manger local. En soit, c’est loin d’être une mauvaise nouvelle puisque la nourriture thaïlandaise est absolument délicieuse en plus d’être très abordable.

Comptez entre 1 et 3 euros pour un repas typique de street food ou dans un restaurant de quartier : c’est très bon marché ! Essayez de ne pas manger trop épicé si votre estomac n’est pas habitué au piment car cela pourrait vous occasionner quelques mythiques sessions aux toilettes…

Manger pas cher en Thaïlande.

Tarifs d’accès aux monuments culturels

En Thaïlande, tout routard qui se respecte s’attaque invariablement à la visite de quelques monuments historiques. Si l’accès à ces lieux est parfois gratuit, les plus populaires facturent l’accès aux visiteurs étrangers. Comptez en moyenne un droit d’entrée à 5 euros avec des pointes à 10 euros sur Bangkok (Grand Palace par exemple).

Prix de l’alcool en soirée

Routard ou pas, les soirées du Siam sont invariablement endiablées et largement alcoolisées. Rien ne vous oblige bien évidemment à vous mettre minable mais, soyons honnête, une petite mousse après une dure journée de labeur n’a jamais tué personne !

En Thaïlande, les bières sont généralement facturées aux alentours de 2 euros et les cocktails aux alentours de 5 euros (ces prix sont des moyennes, ça peut être un peu plus ou un peu moins). Sachez que si vous souhaitez vous enivrer à des tarifs vraiment discount, le mieux est de se faire un before sur la plage avec de la niole bon marché achetée au 7/11 (épicerie locale – 7,5 euros la bouteille de sky local). Les plus téméraires testeront le Sang Som, un whisky local qui décape par où il passe, quant aux autres, une petite bouteille de Blend 285 fera parfaitement l’affaire.

Je vous conseille de lire mes articles sur la vie nocturne à Bangkok.

Ou sortir à Bangkok ?

Le meilleur gogo bar 

RCA le quartier branché 

Patpong, le quartier chaud de Bangkok

Destinations préférées des routards dans le Royaume

Il y a tellement d’endroits à voir en Thaïlande qu’en faire une liste exhaustive relève du pur délire sous hallucinogènes. Plutôt que de vous balancer une liste sans fin et monotone, je préfère ici vous donner quelques idées marrantes à envisager pour un séjour réussi en Thaïlande.

Bangkok

Bangkok est une ville qui ne peut que séduire celui qui s’y rend et prend le temps d’en découvrir les différents quartiers.

Certes, en apparence, la mégalopole donne l’impression d’un gros bloc de béton sans âme. Mais les routards qui prendront le temps d’explorer la capitale thaïlandaise ne tarderont pas à ressentir une irrésistible attraction pour cette ville multiculturelle d’une richesse rare et qui réserve bien des surprises aux voyageurs de passage.

Les quartiers pour se loger à Bangkok

Chiang Mai

La région de Chiang Mai (pas forcément que la ville en elle-même), c’est un peu le passage obligé pour les voyageurs qui souhaitent faire du trekking et visiter les tribus montagnardes du Siam.

La ville à proprement parlé fait une excellente base arrière pour explorer l’arrière-pays : elle dispose de toute l’infrastructure nécessaire au bon accueil des vacanciers et jouit de prix très intéressants. Les offres d’hébergement pour routards se trouvent notamment le long du mur d’enceinte de la vieille ville.

En outre, le développement du tourisme dans toute la zone a permis l’apparition de nombreuses activités ludiques comme le paintball, les cours de cuisine ou encore l’acrobranche.

Ou sortir à Chiang Mai

Pai la ville des hippies

Pai est un petit village du Nord de la Thaïlande qui s’est positionné comme une alternative plus authentique et roots à Chiang Mai. De très nombreuses activités de tourisme vert y sont proposées ainsi que des soirées dans un esprit très décontracté.

Railay Beach

Avec ces immenses falaises calcaires et ses eaux turquoises, Railay Beach, au Sud de la ville de Krabi, est une destination rêvée pour les aventuriers. Accessible uniquement par bateau, toute la zone offre de formidables options de divertissement allant de la randonnée à l’escalade en passant par diverses excursions en mer. Incontournable !

Koh Phangan

Nombre de routards font l’erreur de penser que Koh Phangan est un fief de défoncés avides de Full Moon Parties. C’est vite oublier que l’île compte parmi les plus beaux paysages de toute la Thaïlande qui raviront à coup sûr les amoureux de tourisme vert et d’eaux cristallines. En plus, l’île dispose d’un réseau tout à fait correct de routes qui permettent de rallier ses différents points d’intérêt en un temps record et sans se fouler.

Mon guide sur la full moon party, et comme se rendre à Koh PhanGan

Koh Tao

Koh Tao est certes de plus en plus populaire mais, pour faire de la plongée, l’île reste une valeur plus que sûre avec une faune aquatique absolument incroyable. En outre, ce petit paradis insulaire du Siam dispose de plages vraiment cools et de bars plutôt funky qui proposent des soirées animées très réussies avec musique et fireshows.

Koh Lanta l’île de Denis Brogniart

Koh Lanta reste une île peu fréquentée et facile à explorer en mobylette. Les prix y sont tout à fait raisonnables (c’est de plus en plus rare sur les îles thaïlandaises dons soulignons-le) et toute la région offre d’incroyables plages et sites de plongée. Lanta est vraiment un havre de paix parfait pour des vacances en mode relax.

Koh Lanta je surkiffe.

Quelques expériences de routard à tenter au Siam

Pour finir voici une liste d’expériences à vivre en Thaïlande pour les routards en manque d’inspiration.

Assister à un coucher de soleil

Les couchers de soleil en Thaïlande sont absolument incroyables. Rien de tel que de se poser sur le front de mer, en couple ou entre copains, avec un bon petit cocktail, et d’assister au plongeon de l’astre solaire derrière la ligne d’horizon tout en tapant le bout de gras.

N’oubliez pas le numérique car vous aurez de très jolis clichés à faire !

Note de Manek tu peux aussi le faire à Paris, Auxerres, et dans le jardin de Tante Jeannette et ton Jean-Marie.

Parler un peu Thaï

Les Thaïlandais affectionnent tout particulièrement les Occidentaux qui font l’effort de parler quelques mots de Thaï. Faites l’acquisition d’un petit guide de conversation avant votre départ, vous ne le regretterez pas. Outre le fait que cela est toujours bon pour la culture générale, avoir un petit échange avec les locaux est un vrai plaisir.

Mon article apprendre le Thaïlandais gratuitement en ligne.

Voir un match de boxe thaïlandaise

boxe thai Bangkok

Comme Manek, Mr Pink était en train de regarder la touriste japonaise très jolie du premier rang.

Le Muay Thai est une composante somme toute importante de la culture siamoise. Les sports de combat ne sont peut-être pas votre tasse de thé mais je vous recommande néanmoins de faire l’effort de vous déplacer en stade, ne serait-ce que pour une soirée, afin d’y goûter à l’ambiance électrique qui règne quand pleuvent coups de poings et coups de pied sur le ring. Vraiment hallucinant !

Voir un match de boxe thaïe à Bangkok

Louer une scooter comme Nicolas

voyage de noce

Pas de casque sur son TMAX, deux passager, l’assurance ne te couvre pas copain Nicolas. PAS BIEN

Un routard en villégiature au Siam devrait toujours se payer une mobylette en location pour pouvoir se déplacer sans compter partoutoù bon lui semble. Les tarifs commencent à 150 bahts la journée en moyenne (300 dans les zones très touristiques) : bien moins cher que de se payer des allées et venues en tuk tuk.

Alors certes, la conduite en Thaïlande est dangereuse mais dans la vie il faut savoir parfois prendre des risques calculés pour s’enrichir. Soyez prudents, ne faites pas les fous, regardez bien partout à tout moment et il n’y a aucune raison pour que vous vous plantiez.

Prenez des cours de cuisine

Je sais : prendre des cours de cuisine thaïlandaise, ça ne fait pas très routard. Pourtant, c’est une aventure qui vaut vraiment qu’on la tente. Il ne faut pas forcément abordé la chose dans l’idée de devenir un expert mais plutôt de participer à un atelier pleinement ancré dans la culture locale. Si vous oubliez tout une fois votre initiation terminée, ça n’a aucune importance : au pire, vous vous achèterez un bouquin dédié une fois rentré au pays.

Les écueils typiques du routard en Thaïlande

En termes de voyage, rien n’est jamais parfait et la Thaïlande n’échappe pas à la règle. Plusieurs choses peuvent venir pourrir votre séjour sur place et c’est la raison pour laquelle je tiens à vous sensibiliser à certains « pièges » du Pays du Sourire. Il n’y a pas de quoi en faire tout un fromage mais sachez que les points énoncés ci-dessous existent et qu’il faut donc savoir rester vigilant.

La condition de farang

Les Thaïlandais ont beau être très sympas et accueillants, un farang restera toujours un farang (farang veut dire homme blanc pour ceux qui l’ignoraient). Cette condition est associée à tout un tas de préjugés qui faussent parfois considérablement le rapport aux locaux.

En effet, au Siam, et plus particulièrement dans les zones touristiques, « farang » peut être égal à « vache à lait taxable à souhait ». N’hésitez donc pas à négocier tous les prix avant d’acheter et à vous assurer qu’on ne vous prend pas pour un gentil crétin qui laissera tout passer.

La politique du double tarif

Un point relativement embêtant pour les routards voyageant près de leurs sous, la politique du double prix vise à faire payer deux ou trois fois plus cher un Occidental qu’un Thaïlandais pour une prestation donnée. Légale, cette méthode n’est pas systématique et c’est la raison pour laquelle je vous invite à fuir les prestataires la pratiquant si vous en avez l’occasion. Dans le Siam touristique, le voyageur est souvent une manne d’argent éphémère dont on se doit de tirer le plus possible. C’est triste mais c’est comme ça.

L’industrie du sexe

Loin de moi l’idée de rentrer dans la logique qui consiste à dire que la prostitution en thaïlande c’est mal et que tous ceux qui y ont recours sont des malades mentaux.

J’ai dernièrement croisé plus de jeunes hommes tendance que de vieux lubriques dans les bars à filles du pays, preuve que le secteur a su diversifier sa clientèle et que les lady bars siamoises rencontrent aussi beaucoup de succès avec les jeunes occidentaux en quête d’expériences inédites.

Ceci étant dit, sachez que les quartiers rouges sont des gouffres à tunes mortels pour les routards devant compter chaque baht surtout si comme Manek vous avez tendance à dépenser 6000 THB par soirée pour payer des verres à Pang et Nut.

Restez donc vigilants car, si s’aventurer dans les quartiers chauds est une chose à faire, y dépenser tout son argent est une grave erreur conseillé si la fille est très jolie comme la numéro 5 du Baccara.

Les foules de touristes

Certaines zones de la Thaïlande sont extrêmement populaires et les touristes y sont légion en haute saison. Prenez garde car, si vous êtes un puriste, vous allez vite péter les plombs ! Organisez un maximum en amont pour ne pas être déçu une fois sur place !

Conclusion

Malgré un tourisme croissant, la Thaïlande offre encore toutes les conditions propices à un voyage de rêve pour les routards qui savent s’organiser un minimum. Loin des zones du tourisme de masse existe encore un Siam vraiment peu coûteux et assez authentique qui vous permettra de découvrir une culture et des traditions typiques à des tarifs tout à fait raisonnables.

En outre, une virée sac à dos au Pays du Sourire sera l’occasion de rencontrer bien des profils d’êtres humains différents allant de backpackers internationaux riches d’expériences passées à des locaux sympathiques avec lesquels se lier d’amitié l’espace de quelques jours.

Bonne vent, les copains routard !

manek


Share.

About Author

manek

Photographe, écrivain raté, comique pas drôle, gras et gros et un peu chauve, Manek aime parler de lui à la troisième personne. Le seul ami de Manek, Charles habite dans le coin droit de son cerveau. Manek aime : Céline Dion, les inconnus, manger des testicules de fugu, et Pang son amoureuse virtuelle.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer