J’ai rencontré Yukiko, la fille japonaise folle sur le site Japancupid. Je lui avais demandé son Line id, on avait parlé ensemble pendant un mois, puis elle avait commencé à m’ignorer complètement.

Première chronique d’un lecteur qui préfère rester anonyme, sur une fille japonaise rencontrée sur Japancupid.

cOMMENT Rencontrer et DRAGUER une fille japonaise.

Deux mois passent, Yukiko m’ignore toujours sur line. Après avoir acheté mon billet d’avion pour le Japon, je décide de lui envoyer un message pour lui dire que je venais passer mes vacances à Tokyo. Elle décide de me répondre par un simple message :

Okey, send me a message when you will be at Tokyo.

Lorsque j’arrive, comme prévu je la contacte, et on se fixe un rendez-vous, 3 jours plus tard devant la statue du chien Hachiko à shibuya.

Note de Manek, le point de rendez-vous le plus célèbre de Tokyo.

Elle est là pile à l’heure pas de doute Yukiko est une fille Japonaise. Yukiko est très élégante comme la plupart des japonaises, un peu timide au départ, mais très vite ça va mieux et pour une Japonaise elle se débrouillait pas mal en anglais.

Note de Manek, c’est un peu louche mon ami, et si c’était une à Gaijin ?

Elle rencontre mes deux potes avec qui je suis venu en vacances, et on décide d’aller faire un tour dans le quartier des geeks de Tokyo : Akihabara.
La journée passe assez vite, on s’amuse, on fait du shopping on mange tous ensemble, Yukiko est vraiment sympa.

Yukiko m’avait dit par Line qu’elle aimait boire, du coup le soir on décide de faire un karaoké. C’était mon premier donc j’étais assez emballé, on boit beaucoup, on chante des musiques de gaijin et quand c’est des musiques japonaises, les seuls qu’on connaissait étaient les opening d’anime comme Head Chala et Evangelion.

Note de Manek, le whiskey bon marché du karaoké est le meilleur moyen pour vomir rapidement, encore plus que le Blend.

La soirée se déroule bien, le temps passe et je vois qu’il est déjà une heure du matin et que Yukiko n’a toujours pas demandé à rentrer alors que les métros sont déjà fermés.
Je me dis alors qu’elle veut peut-être jouer à Mario Kart avec moi dans ma chambre. La soirée se finit vers deux heures du matin, l’addition était particulièrement élevée 20 000 yens.

Et puis je me dis que plus tard je serai récompensé, je vais enfin pouvoir jouer à Mario Kart 64 avec une fille japonaise.

Avant de rentrer direction le Seven Eleven : On part s’acheter une bouteille de Jack à 3 heures du matin. Je demande cash ce qu’elle compte faire : rester chez nous, hôtel ou bien rentrer chez elle, elle me dit qu’elle est OK pour rester à l’appart, du coup je demande quand même la permission de mes potes car on partage l’appart à 3.

Ils sont bien sûr OK et me disent même de déjà la ramener à l’appartement, et qu’ils vont attendre au Gaspanic comme ça je peux profiter seul de Yukiko.

Je rentre donc seul avec Yukiko. Yukiko est timide, mais ça va elle est quand même ivre même si je le suis encore plus.
Nous terminons la bouteille de Jack, et elle commence à rigoler de tout et de rien. Je lui montre une photo de François Hollande, elle rigole.

fille japonaise folle

Zidane 2.0

Yukiko joue avec moi, elle fait mine de m’embrasser, mais arrête au dernier moment. Je lui dis clairement que je veux l’embrasser, elle commence à faire sa timide et ne répond pas directement. Au final, elle se laisse aller et me donne la permission comme à l’armée.

Ca devient de plus en plus chaud, mais elle était toujours un peu indécise, elle aime jouer avec moi.

Puis elle commence à enlèver son haut, ARTICLE CENSURE PAR MANEK je vous propose un pause musicale.

 

Mes amis reviennent et nous décidons de dormir. Le lendemain elle me dit que c’était chouette, même si on n’a pas réussi à finir le mode grand prix de Mario Kart, je suis rassuré.
Elle rentre chez elle et me demande si elle peut revenir le soir. Je lui dis OK.

La journée passe, et comme prévu elle me contacte le soir. Elle nous rejoint à l’appart et de là on décide d’aller dans un bar tous ensemble. Ça picole beaucoup, elle boit encore plus qu’une coyote de Pattaya.

Nous passons une bonne soirée. Un black francophone commence à nous parler et taper la discussion avec nous. Il travaille au Japon comme serveur, il est aussi prof d’anglais et de français. Il aime le Japon, même si il m’explique que les japonais sont racistes envers les noirs. Etre noir au Japon ce n’est pas facile.

Note de Manek, je te conseille de lire cet article : être noir au Japon. 

Comme j’ai envie de travailler au Japon, je parle beaucoup avec mon nouveau meilleur ami, et je délaisse Yukiko. Je la sens de plus en plus distante. J’essaye de la faire réagir, mais elle est très peu réceptive.

Nous décidons de partir dans un shisha-bar et elle décide de passer la soirée à parler et draguer le serveur blanc en Japonais.
Elle nous laisse en plan, ça commence à me gonfler car il faut savoir qu’on l’avait invité toute la soirée à boire et je trouvais ça vraiment irrespectueux.

On décide de rentrer, elle vient avec nous, une fois dans la chambre, je la sentais vraiment îvre, et de plus en plus méchante, mais je gardais mon calme. Elle m’ignore, mais elle continue à rigoler avec mes potes et quand je parle elle m’ignore encore plus.

Je pense qu’elle me fait la gueule. Je me dis bordel c’est pas possible, en plus d’avoir été super irrespectueuse elle me nie chez moi..

Je garde toujours mon calme même si c’est dur de ne pas s’énerver, et de passer en SSJ2.

 

Elle continue à jouer avec moi, elle m’oblige littéralement à me coucher, pendant qu’elle rigole avec mes deux potes, je lui dis non, elle le répète encore, je réponds de nouveaux non et puis la goute d’eau qui fait déborder le vase, elle me crie dessus. Elle travaille peut-être comme dominatrice dans un bar de Kabukicho who knows.
Je prends ses affaires, son téléphone, son sac, je les mets par terre et je lui dis : dehors ! Tu pars. Et là, oh mon Dieu, pendant plus d’une heure elle se tient devant la porte et raconte n’importe quoi, et se met à crier en japonais. Je pense que Yukiko est folle. Elle me reparle, et me dit tu as fait que de parler français avec le black et tes potes alors maintenant je vais t’insulter en japonais et elle me dis plein de mots en japonais que je ne comprends pas pendant 50 minutes. On dirait Vegeta qui insulte Cabba dans Dragon Ball Super, ça ne peut pas être amical.

 

Je commence à la regarder, elle crie et pleure, je lui dis de ne pas crier car il y a des voisins, elle s’amuse à me crier dessus encore plus fort. Le propriétaire de l’appartement va avoir des problèmes, déjà qu’AIR BNB n’est pas très bien vu au Japon.

J’essaye de calmer Yukiko et mes potes aussi, mais elle veut ne rien entendre et me regarde fixement dans les yeux en pleurant sans rien dire et des que je dis un mot elle me crie de nouveau dessus comme Vegeta..

Je lui dis de partir elle me dit de lui payer le taxi, ce que je refuse of course, vu qu’elle a été une belle fille qui travaille au Baccara avec moi.

Elle ne veut ni partir ni rester, elle reste plantée là devant la porte, complètement saoule à me fixer. Et au moindre de mot que je prononce elle me crie dessus, ayant peur que les voisins se plaignent et appelle la police, mon ami décide de lui parler et me dis d’aller m’assoir, il lui parle pendant 10 minutes. Il était venu comme touriste au Japon, il est maintenant psychologue d’une fille japonaise complètement possédée.

Yukiko refuse toujours de partir. Mon autre pote un peu moins psychologue, moins patient lui dis que si elle ne part pas on appelle la police. Au final elle sort dehors avec mon ami et discute pendant 30 minutes. C’est parti pour une deuxième séance de psy. Mes amis sont vraiment des amis super.

Après 30 minutes ils reviennent, elle accepte de partir à une condition, elle demande 10 000 yens pour le taxi, sinon elle ne part pas. Il est déjà 7 heures du matin, les métros fonctionnent, elle pouvait donc rentrer en transport commun.
Je refuse et lui dis que c’est du foutage de gueule. Pour finir, mon pote ressort discuter avec Yukiko, la situation ne change pas, elle fait sa petite fille capricieuse.Elle devient de plus en plus lourde, on dirait qu’elle vient de nous faire un Kaioken puissance 10.

 

Nous sommes vraiment fatigués, mon autre copain voit un policier à vélo et lui explique le problème, il vient à l’appart me voit me demande ce qui se passe, je lui explique, mais il ne comprend rien avec son anglais niveau enfant de 5 ans. Il appelle son collègue est disant bilingue, mais ce n’est pas top, j’essaye d’expliquer, ils ne comprennent pas trop. Ils sont super gentils, ils prennent mon nom et prénom, quelques infos de mon passeport et me dise OK c’est en ordre, je ne suis pas un terroriste, ni en overstay.

Après nous avoir tous contrôlés, ils commencent à parler à Yukiko. Troisième séance de psy pour Yukiko. Les policiers japonais comprennent qu’elle est folle.

rencontrer une femme japonaise

La police japonaise.

Pour finir, ils demandent à Yukiko de partir, ou de les suivre au Koban du coin.

Le jour d’après mon pote m’explique qu’elle lui avait dit qu’elle m’en voulait car je ne l’avais pas beaucoup calculé pendant la soirée quand le black francophone était venu faire la causette… Elle était jalouse, et a fait une crise de jalousie.

Note de Manek : Tu viens de décrire le Tatemae Honne d’une fille japonaise.

Les filles japonaises et le Tatemae Honnne

sourcehttps://gaijinhunter.wordpress.com/2012/06/26/le-concept-tatemae-honne/

La différence entre la J-bitch et la bitch occidentale c’est le concept de Tatemae. Le concept de tatemae est très important en Asie et plus particulièrement au Japon : la différence entre ce que vous montrez, la « façade » (tatemae) est souvent bien différente de ce que vous pensez/ressentez réellement (Honne). C’est pour cela que nombre d’Occidentaux qui viennent en touristes au Japon ne veulent pas croire certaines vérités pourtant bien existantes car ils n’ont vu que le côté tatemae du Japon et des Japonais. Alors que la J-bitch s’apparente à une nympho et va coucher avec tout ce qui bouge, elle continuera à jouer la fille distinguée ou encore même pire très souvent la fille encore vierge, devant n’importe qui assez naïf pour le croire (souvent un gaijin débutant, comme toi petit lecteur).

Une chose que Manek a appris au Japon avec l’expérience c’est de ne jamais croire ce que te dit un Japonais (et encore moins une Japonaise), à moins que ça ait été prouvé ou écrit noir sur blanc sur le contrat.
Pour une fille japonaise, jouer l’innocente, faire croire qu’elle est bourrée (alors que comme Manek elle a déjà vomi dans les toilettes), prétendre ignorer quelque chose, jouer la surprise (eeehh ! Sugoi Majide), totalement déformer une situation pour rejeter la faute sur le pauvre étranger innocent, ne jamais tenir une promesse et te faire croire que tu l’avais mal compris, se foutre de la gueule de quelqu’un et s’en sortir avec un sourire… Tout ça sont des choses très normales dans les relations avec les femmes japonaises.
Les Japonaises aiment utiliser le flirt ou la kawaii attitude pour s’en tirer plus tard à bon compte. Une fois qu’elles ont fini de jouer et de se servir du pauvre étranger (Gaijin) en vacance au Japon. Elles joueront la carte de la petite fille mignonne pour éviter de générer un possible énervement..

Il est très difficile pour un blanc d’arriver à comprendre et surtout de pouvoir manipuler le concept du tatemae/honne. c’est pour cela que j’ai décidé de vous donner quelques astuces :

* Toujours vérifier les faits et ne jamais prendre pour acquis ce que vous dit un Japonais. Beaucoup de touristes ou de gaijin un peu noob, tout juste débarqués peuvent se retrouver dans une situation de « choc des cultures ». Du coup certains Japonais ou les médias vont en profiter pour les manipuler et les abreuver de fausses informations du genre : « les Japonais sont honnêtes, ils ne mentent pas, ne trichent pas, tiennent toujours leurs promesses, ils sont timides, purs,  innocents,… ».

La 283 du Baccara aussi confirmera quand la chambre du short time hôtel de Soi Coyboy les Japonais sont timides, innocents et purs…

Ce genre de choses est fait pour formater et garder l’esprit du gaijin dans un état de tatemae constant afin qu’il ne cherche pas à vérifier la véracité de ces faits et ne voit pas le côté honne des Japonais. Bon nombre de touristes n’ont de toute façon pas le temps ou l’occasion de le faire et renteront chez eux en ayant vu seulement la face tatemae du Japon et des Japonais, en racontant leur périple à leurs amis contribuant à installer les clichés ambiants sur les Japonais en occident.
* Toujours tester la personne afin de prouver que ce qu’elle dit est bien du honne et non du tatemae. Rien de mieux pour cela que de voir si les actions correspondent à ses propos, ainsi que de tester la version opposée.
Un exemple tout simple :
– « ça va ? » — « oui » (tatemae)
– « tu as une migraine ? » — « oui j’ai mal à la tête » (honne)
Un autre exemple qui peut être utile en situation :
– « Est-ce que tu m’aimes bien ? » — « oui » (tatemae)
– « Après avoir fini de diner on va aller à l’hôtel — –“. Ne pas poser la question, mais l’affirmer avec confiance.
À partir de ce moment-là : soit elle vient avec toi à l’hôtel en question, soit elle te sort une excuse plus ou moins valable ce qui te permettra de jauger son niveau d’implication et à quel point elle t’aime vraiment.
La ruse est d’essayer de deviner via la logique ou l’intuition, quelle est la vérité via une question, une action ou encore en faisant une déclaration qui te permettra de jauger sa réaction.

Ma conclusion sur la fille japonaise folle de Japan Cupid.

*Pour finir, une chose très importante : ne laisse JAMAIS une fille abuser de ta gentillesse, mon petit lecteur.
Il faut que tu fasses clairement comprendre à la fille avec qui tu es que tu attends que ta gentillesse soit récompensée, bref faire comme un homme japonais, et lui montrer que le boss c’est toi. Je sais que ce que j’écris peut paraître très ‘dur’ dans un contexte occidental, mais le gentil gaijin finira toujours par se faire avoir et abusé au Japon, c’est inévitable, ta belle chronique nous le démontre. 

 

 

manek


Share.

About Author

manek

Photographe, écrivain raté, comique pas drôle, gras et gros et un peu chauve, Manek aime parler de lui à la troisième personne. Le seul ami de Manek, Charles habite dans le coin droit de son cerveau. Manek aime : Céline Dion, les inconnus, manger des testicules de fugu, et Pang son amoureuse virtuelle.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer